Homéopathie et allergie : comment ça fonctionne ?

Une crise d’allergie est toujours désagréable. Fort heureusement, il existe différentes solutions à mettre en oeuvre pour y faire face. L’homéopathie est une des techniques vous permettant d’apaiser vos crises et vous redonne la pêche. Mais de quoi s’agit-il exactement et comment ça fonctionne ? Quel est le lien entre homéopathie et allergie ? Quel traitement homéopathique permet d’en venir à bout ? Voici quelques éléments de réponse.

Comprendre l’homéopathie

Etymologiquement, l’homéopathie vient du grec « homoios » et « pathos » qui signifient semblable et maladie. C’est une pratique inventée il y a plus de deux siècles maintenant. De nos jours, elle devient de plus en plus courante et près de 200 millions de personnes dans le monde l’utilisent. D’ailleurs, la France a reconnu officiellement l’homéopathie depuis 1965.

Cette technique thérapeutique consiste à donner au patient une très faible dose d’un ou plusieurs composés capables de provoquer les mêmes symptômes de sa maladie à forte dose. De cette manière, l’organisme du malade est incité à produire des anticorps pour une « auto-guérison ».

Existe-t-il une relation entre homéopathie et allergie ? Dans les cas des allergies, le recours à cette technique provoque une tolérance au produit allergène ciblé. En assimilant les allergènes, le corps s’adapte. Il s’installe alors une forme de résistance contre les réactions allergiques.

A lire également  Le taux de triglycérides élevé : un danger pour la santé

L’homéopathie repose également sur la « loi des infinitésimales ». En règle générale, une préparation homéopathique ne peut pas être consommée immédiatement. Il faut la diluer ou l’agiter fortement pour que les principes actifs soient plus performants.

Homéopathie et allergie ?

Vous avez dit homéopathie et allergie ? Oui, l’homéopathie peut vous apaiser en cas de manifestations allergiques. D’abord, peu importe votre cas, il est bénéfique de prendre de l’Apis mellifica, du Pollen et du Poumon histamine. Ensuite, il y a les remèdes spécifiques :

  • Pour un rhume avec beaucoup d’écoulement clair et d’éternuement accompagné d’une allergie aux yeux, l’Allium cepa est conseillé ;
  • Si les écoulements sont moins abondants mais brûlants, l’homéopathie vous propose l’Arsenicum album ;
  • Prenez du Sabadilla si vous avez le nez qui brûle et est bouché, avec des éternuements spasmodiques ;
  • Si vos crises d’allergies ne surviennent que le matin et s’estompent quand vous êtes dehors, le Nux vomica peut vous aider ;
  • Enfin, dans le cas où vos larmes coulent en abondance et sont brûlants et vos yeux sont rouges et irrités, prenez de l’Euphrasia officinalis. Il est à noter que les yeux gonflés ainsi que le nez qui coule sans irritation peuvent également être des symptômes de ce type d’allergie.
A lire également  Tout savoir de la lithiase salivaire

Homéopathie et allergie au pollen

L’allergie au pollen est celle qui affecte le plus de monde. L’homéopathie peut être combinée au traitement médical dans ce type d’allergie pour atténuer l’intensité de l’action des antihistaminiques. Cependant, pensez à consulter un médecin si vous avez des difficultés à respirer, si vous toussez ou si vous ne ressentez aucun changement au bout de quelques jours.

Homéopathie et allergie peuvent aller de pair. Il existe en effet de nombreuses préparations homéopathiques disponibles sans ordonnance en pharmacie pour vous apaiser. Toutefois, il y a des doses à respecter et un excès peut vous rendre encore plus malade que vous ne l’êtes déjà. Il est conseillé de demander systématiquement l’avis de votre médecin avant toute consommation de remède homéopathique.

Auteur de l’article : Alicia Binks

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *